###

Archives Secrètes de l‘Héritage Culturel de Prusse

Le berceau des Archives Secrètes de l‘Héritage Culturel de Prusse est la chancellerie des Marquis de Brandebourg du 13e siècle avec leur première mention dans un parchemin de 1282. Le premier archiviste connu fut Erasmus de Langenhain. Grâce à lui les archives débutèrent en 1598 comme une propre institution.

En 1803, les Archives furent décorées par le titre honorifique «Secrètes». L’unification avec les Archives Secrètes des Ministères en 1874 fait les avancer aux archives centrales de l’administration suprême de l’Etat prussien. En 1924, les Archives furent installées à Berlin-Dahlem dans un des bâtiments les plus fonctionnels de l’époque. Dès lors, celui-ci garde le siège des Archives Secrètes.

Au cours de la 2e guerre mondiale les fonds furent partiellement évacués afin de les protéger contre des bombardements. Après l’an 1945, le service mersebourgeois des Archives Centrales Allemandes (Archives Centrales depuis 1976) emmagasina ces fonds. Dès lors, les fonds non-évacués restèrent en revanche accessibles à Berlin-Dahlem. En 1963, l‘Héritage Culturel de Prusse incorpora les Archives Secrètes dont elles font partie désormais.

L’unification des deux états allemands entraîna celle des fonds séparés à leur ancien site à Berlin-Dahlem.

Télécharchement: «Avis aux Lectrices et Lecteurs» [PDF, 690 KB].


Informations d'utilisation compact (téléchargement pdf)

Les informations importantes pour l'utilisation dans le GStA PK ont également été synthétisées dans les instructions [PDF, 150 KB].


1. Visite des archives

Vous trouverez des informations sur comment accéder aux archives dans les indications sur l'arrivée [PDF, 50 KB]. Avant de vous enregistrer pour l'utilisation, il faut compléter une demande d'utilisation dans laquelle vous devez indiquer des informations vous concernant (nom, profession, adresse) et concernant le thème et le but de votre travail dans le GStA PK. L'autorisation d'utilisation est valable pour toute l'année calendaire en cours. L'utilisation du GStA PK est gratuite. Pour le vestiaire et les sacs que vous n'êtes pas autorisés à emporter dans la salle de recherches, des casiers verrouillables sont à votre disposition. Vous obtiendrez la clé à l'entrée.

Introductions à l'utilisation des archives

Chaque premier mardi du mois à 16h00 précises, le GStA PK propose régulièrement une introduction à l'utilisation des archives pour les utilisateurs (-trices) étudiant(e)s et les chercheurs. Vous pouvez vous inscrire par e-mail, par téléphone ou en vous inscrivant dans des listes mises à votre disposition à cet effet. Vous trouverez plus d'informations ici [PDF, 130 KB].


2. Préparation de la visite

Préparez méticuleusement votre visite dans le GStA PK. Informez vous en amont de façon approfondie sur votre thème à l'aide de la littérature imprimée et utilisez la base de données d'archivage et la liste de littérature afin d'obtenir un aperçu des fonds, des successions et des collections du GStA PK avant votre visite. Le cas échéant, envoyez une demande écrite avec une description aussi précise que possible de votre thème au GStA PK, de sorte à ce que l'on puisse rechercher à l'avance les fonds pouvant être en rapport avec votre sujet et quelles autres archives vous devriez prendre en compte pour votre problématique. Si vous connaissez les signatures exactes des archives que vous souhaitez voir, vous pouvez déjà les commander à l'avance (au moins deux semaines avant votre visite) par écrit. Les archives seront alors mises à votre disposition à la date convenue par vous si elles ne sont pas utilisées par quelqu'un d'autre ou si des mesures conservatoires ne s'opposent pas à une mise à disposition.


3. Conseil et travail dans la salle de recherches

Dans la salle de recherches, présentez vous d'abord au poste de contrôle. C'est également là que vous obtiendrez à tout moment des indications concernant votre travail dans les archives, les instructions [PDF, 150 KB] et le règlement d'utilisation [PDF, 290 KB] du GStA PK. Au poste de contrôle, on vous fournira les instruments de recherche pour les fonds pouvant être pertinents pour votre sujet. De nombreuses reproductions d'inventaires sont également à votre disposition en libre-accès dans la salle de lecture. À cet endroit il est également possible de faire une recherche détaillée dans nos bases de données d'archivage dans l'intranet et internet sur un ordinateur de la salle de lecture.
Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi, au cours de votre travail, avoir un entretien de conseil plus approfondi avec l'archiviste responsable du domaine dans lequel se trouve votre sujet. Pour cela, veuillez vous adresser au poste de contrôle dans la salle de recherche. Dans la salle de recherche, il est possible de travailler avec votre propre ordinateur portable. Des appareils de lecture sont à votre disposition pour visionner les microfilms et les microfiches du GStA PK.


4. Les instruments de recherche

Les instruments de recherche du GStA PK qui sont mis à disposition sous forme d'inventaires, de fichiers de recherche ou de bases de données, renvoient vers les actes authentiques, livres administratifs, actes, cartes ou images des fonds sélectionnés et constituent ainsi la base de vos recherches et de vos commandes. Pour des fonds plus étendus, des aperçus spéciaux vous donnent un premier aperçu de la structure des informations contenues. En règle générale, les inventaires vous proposent également, à côté des titres des différentes unités d'archivage classés de façon systématique, une introduction avec une courte présentation de l'histoire et des compétences des administrations et organismes desquels sont issus les documents. En combinaison avec la systématique de la table des matières, cette introduction permet de faciliter la recherche de différents éléments d'archives et peut également vous donner des indications sur d'autres fonds qui peuvent être pertinents pour votre problématique. De plus, de nombreux inventaires disposent d'un index thématique, des noms et des lieux. A côté du titre de l'acte, vous trouvez, dans les instruments de recherche, des indications relatives à la durée ainsi que d'autres explications plus détaillées concernant le contenu des données archivées (contenu, notes) et la signature au moyen de laquelle vous pouvez commander l'élément.
Avec les ordinateurs de la salle de lecture, vous pouvez également entreprendre des recherches étendues par intranet dans nos bases de données d'archivage. De plus, ici aussi vous avez accès à la version internet allégée de notre base de données d'archivage dans laquelle il est actuellement possible de rechercher en ligne environ 275 000 unités de description.


5. Commande et mise à disposition d'archives

Une fois que vous avez recherché les archives pertinentes pour votre sujet au moyen des instruments de recherche, il vous faut saisir les données de signature complètes ainsi que votre nom dans les bons de commande mis à disposition et les remettre au poste de contrôle de la salle de recherche qui se fera également un plaisir de vous renseigner en cas de question. Si les documents commandés ne sont pas utilisés par quelqu'un d'autre et si aucune mesure conservatoire ne s'oppose à leur mise à disposition, un collaborateur des archives va chercher les archives dans le magasin et vous les met à disposition à la réception. Tous les éléments archivés ne peuvent être consultés que dans la salle de recherche du GStA PK ; un prêt n'est pas envisageable. En règle générale, vous pouvez récupérer les archives du magasin Dahlem à la réception environ une à deux heures après la prise en compte de votre demande (de 9h00 à 13h00). Les archives du magasin externe peuvent généralement être mises à disposition au plus tôt deux à trois jours après la commande. Les documents commandés restent à votre disposition à la réception pendant 14 jours. Chaque archive comporte une fiche d'utilisateur qui doit être complétée afin de pouvoir prouver la consultation. À la fin de votre visite, pensez à rendre toutes les archives à la réception.


6. Manipulation des archives

Chaque archive est unique et donc irremplaçable. Chaque utilisateur doit donc veiller à les manipuler de façon scrupuleuse et soignée afin de s'assurer à ce que la pièce qui lui est confiée ne subisse aucun dommage. Veillez à ne souiller aucun élément, à ne pas écrire dessus, ne pas en retirer des parties et à ne pas modifier l'ordre des pages.
À la réception, on vous fournit des coussins en biseau et des petits sacs de sable pour lester les pages, vous permettant ainsi une lecture respectueuse de livres administratifs, d'actes et de cartes. Il n'est pas autorisé de fumer ni d'amener de la nourriture ou des boissons dans la salle de recherche. Pour vos pauses, un espace est mis à votre disposition avec un distributeur de boissons.


7. Reproduction de copies de documents

Dans le cadre de leurs possibilités, le GStA PK prend des commandes écrites pour des reproductions de fonds de ses archives et de ses bibliothèques, dans la mesure où l'état du document concerné le permet et qu'aucun droit ou intérêts en matière de protection de tiers ne s'y oppose. Les commandes doivent être transmises au moyen du formulaire prévu à cet effet (formulaire de commande). Les copies sont réalisées dans l'espace graphique du GStA PK (reprographies) et ne sont destinées qu'à l'utilisation directe personnelle. La réalisation de copies par les utilisateurs (-trices) n'est fondamentalement pas permise.
Pour protéger les archives, en règle générale on ne fait que des clichés visuels ou des prises de vue photographiques numériques. Dans la mesure où l'état de conservation de l'archive le permet, il est également possible de faire des copies électroniques. Il y a également la possibilité de faire des copies d'enregistrements sur microfilms existants soi-même au moyen de lecteurs reproducteurs dans la salle de recherche ou en demandant une reproduction à l'espace graphique du GStA PK. Pour les livres parus avant 1850, en fonction des autorisations délivrées par la collaboratrice de la bibliothèque, il n'est également que possible de réaliser des clichés visuels ou des prises de vue photographiques numériques. Pour les livres parus après 1850, il est également possible de faire des copies électroniques avec l'accord de la collaboratrice de la bibliothèque et si l'état de conservation le permet. Vous trouverez le détail des modes d'exécution et les tarifs dans la liste tarifaire [PDF, 190 KB] pour les travaux de l'espace graphique du GStA PK. Vous trouverez les bons de commande au poste de contrôle de la salle. Vous y obtiendrez également des bandes d'insertion / des marque-pages pour les éditions d'archives n'ayant pas de numérotation de pages.


8. Bibliothèque de service

Pour vos travaux, la bibliothèque de service du GStA PK met à votre disposition env. 185.000 volumes et 200 revues encore en parution. Vous obtiendrez des informations concernant les volumes auprès de l’OPAC du GStA PK. Il est possible de rechercher les titres au moyen de la GBV (=Association générale des bibliothèques), du IPAC (=catalogue d'images des bibliothèques du district ouest-berlinois, jusqu'à l'année de parution 1990) et, s'il s'agît de revues, également par la base de données des revues. Vous trouverez des informaitons plus détaillées concernat l'utilisation des fonds de la bibliothèque sur les pages de la bibliothèque de service.


9. Bases juridiques

Veillez également à respecter le règlement d'utilisation, le règlement tarifaire et le règlement intérieur [PDF, 290 KB] du GStA PK. En ce qui concerne les dispositions légales relatives aux archives (durées de protection), il faut appliquer les règlements de la loi sur la protection et l'utilisation des archives de la Confédération, la loi fédérale sur les archives, également disponible au format [PDF, 70 KB].


10. Citations

Les archives doivent être citées dans leur intégralité, avec leur sigle d'archive et l'entreprise administrative pour établir la provenance comme dans les exemples suivants :

GStA PK, I. HA Geh. Rat, Rep. 10 Reichstagsverhandlungen, Nr. 2

GStA PK, I. HA Rep. 77 Ministerium des Innern, Tit. 500 Nr. 2 Bd. 1, Bl. 9

GStA PK, II. HA Generaldirektorium, Abt. 25 Fabrikendepartement, Tit. I Nr. 23 Bd. 7, Bl. 2

GStA PK, VI. HA Familienarchive und Nachlässe, Nl Otto Braun, C I Nr. 217 Bl. 21


nach oben